Début du contenu

Publié le 18 mars 2020

Solidarité svp : les personnes porteuses de trisomie sont particulièrement à risque

Extraits de l’ordonnance 2 du Conseil fédéral sur les mesures destinées à lutter contre le coronavirus (16.03.2020)

Personnes particulièrement à risque

Principe

Les personnes particulièrement à risque doivent rester chez elles et éviter les regroupements de personnes. Par personnes particulièrement à risque, on entend les personnes de 65 ans et plus et les personnes qui souffrent notamment des pathologies suivantes: hypertension artérielle, diabète, maladies cardiovasculaires, maladies respiratoires chroniques, faiblesse immunitaire due à une maladie ou à une thérapie, cancer.

Obligation de l’employeur

Les employés particulièrement à risque accomplissent leur travail à domicile. Si cela n’est pas possible, l’employeur leur accorde un congé en continuant à leur verser leur salaire. Les employés font valoir leur situation de personnes particulièrement à risque par une déclaration personnelle. L’employeur peut demander un certificat médical.

En vertu de ce qui précède, les personnes ayant une trisomie 21 ne se rendent pas sur leur lieu de travail.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De plus, pour protéger les personnes vulnérables, il appartient à chacun-e de respecter rigoureusement les consignes des autorités sanitaires. Elles s’appliquent à l’ensemble de la population, avec une requête de solidarité particulière auprès des jeunes; celles et ceux qui ont dans leur fratrie une personne ayant une trisomie 21 le comprendront bien et pourront aussi mieux faire passer le message! MERCI!

LIMITEZ-VOUS AUX CONTACTS INDISPENSABLES, GARDEZ LES DISTANCES, RESPECTEZ SCRUPULEUSEMENT LES RÈGLES D’HYGIÈNE, INFORMEZ-VOUS ICI

Infos reprises du site PART21, Pôle académique romand trisomie 21


Début de la marge


Début du pied de page